Road Trip Australie

Si éloignée, l’Australie fascine.
Par l’immensité de son territoire, mais aussi par la grande diversité de ses paysages, il nous faudrait au moins 1 an pour découvrir ce vaste pays.
Humblement, nous sommes partis 1 mois de Brisbane à Sydney, en passant par Cairns, les parcs nationaux de Kakadu et Uluru entre autres.
Retour sur ce Road Trip d’un nouveau genre pour nous …

Nouveau genre parce que c’est le premier grand voyage où nous voyageons non plus tous les 2, mais avec notre bout de chou, de 16 mois à l’époque.
Autre nouveauté pour nous, nous expérimentons pour la première fois, le voyage en van !
Formidable découverte, on en revient totalement enchanté et avec la ferme intention de renouveler au plus vite cette superbe expérience, totalement adaptée aux voyages avec un bébé.

 

Transport

C’est parti, nous sommes le vendredi 11 août 2017, à 21h50, notre vol Emirates à destination de Brisbane (avec une escale à Dubaï) décolle.
C’est la deuxième fois que nous voyageons avec cette compagnie, et si tout se passe très bien, nous ne sommes pas subjugués par le niveau de services qui est proposé à bord.
Certes l’A380 est très agréable, mais la rigidité du personnel sur les règles très strictes à bord rend le voyage un peu étouffant.
L’obligation, par exemple, de retirer notre bébé du berceau à chaque micro turbulences même si elles ne durent que 3 minutes, et devant le regard insistant des hôtesses, nous n’avons pas d’autre choix que de nous exécuter immédiatement !

Les repas pour bébé (de tout petits pots de banane ou légumes) sont proposés, mais on vous demande de choisir entre le salé et le sucré (un comble tout de même), et il faut se dépêcher de demander car sinon votre bout de chou devra attendre la fin du service des repas de tout l’avion avant de manger !

Bref, les 2 vols se passent sans encombre, notre bout de chou est adorable donc on ne se plaint pas !

 

Itinéraire

Carte

 

Jour 1: Brisbane

Plutôt bien organisés sur ce coup, nous utilisons nos billets de train achetés sur internet pour rejoindre le centre de ville, ou plus précisément South Brisbane, où se trouve notre hôtel.
Comptez 15$ pour emprunter l’Air Train jusqu’au centre.

Évidemment, lorsque nous étions dans notre canapé à Paris en train de préparer cette première journée, nous avions imaginé des tonnes de trucs à faire à Brisbane, mais une fois sur place à 7h du matin, les yeux fatigués avec l’envie irrésistible de dormir dans un bon lit, nous préférons revoir nos prétentions à la baisse et se l’a jouer cool !

Après plusieurs heures de repos (bien mérité), nous partons en milieu d’après-midi, explorer la ville.
Depuis le quartier de South Brisbane, c’est très simple de rejoindre le centre de la ville, il suffit de traverser le pont Victoria.

On décide de suivre la balade proposée par le Lonely Planet, qui nous permet de découvrir les principaux points d’intérêt de la ville.
Comptez 2 heures environ en prenant son temps. On a particulièrement aimé Eagle Street Pier. Sur le quai, vous trouverez plein de restos et bars très sympas.

Durant cette balade, on passe notamment devant la grande poste centrale (magnifique bâtiment) et la cathédrale St Stephen, on emprunte le Goodwill bridge (passerelle piétonne) et le Victoria Bridge, et on admire le beau City Hall.

Depuis South Bank Parkland on a une très belle vue sur la skyline, particulièrement au coucher du soleil, quand les lumières de la ville commencent à s’allumer (pensez à prendre votre trépied pour faire de belles photos).
En journée, c’est un endroit très agréable pour le picnic avec beaucoup de jeux pour les enfants.

Prenez également le temps de vous balader dans le City Botanic Garden, où vous apercevrez de nombreux animaux.

Jours 2: Noosa

Aujourd’hui, nous récupérons notre van pour 11 jours jusqu’à Cairns.
De bonne heure ce matin, nous prenons un Uber pour nous conduire au bureau de Camperman (pas très loin de l’aéroport).
Il a fallu fortement négocier avec le chauffeur qui ne voulait pas nous prendre avec bébé sans siège auto.

Camperman

On récupère le van très rapidement (peut être un peut trop rapidement pour les explications), il est nickel, super bien équipé, il ne manque rien (draps, serviettes de toilette, même le torchon à vaisselle et la corde à linge !). Un véhicule un poil plus récent aurait été le top.

On commence par faire les courses au Woolworth juste à côté.
Bon petite erreur de débutant puisque ici la vie s’arrête au coucher du soleil, il vaut mieux faire les courses à partir de 18h pour optimiser la journée !

On arrive donc dans l’après-midi sur la plage de Laguna Bay de Noosa.
Ambiance cool, on profite du coucher du soleil sur la très jolie plage.

 

Vers 17H30, on se met donc en recherche d’un camping pour la nuit.
Aidés de l’application pour smartphone Wikicamps, on en a pré-sélectionné deux, on se dirige vers le premier.
Ce que nous ignorions à ce moment là, c’est que quand je dis que la vie s’arrête, c’est ne pas exagéré.
Les réceptions des campings sont toutes fermées !! Impossible de trouver une place, il faut arriver avant 17h ou 17h30 la plupart des cas pour trouver l’accueil ouvert, mais c’est sans compter que la majorité sont full à partir de 14h (NO VACANCY) !
Pour éviter d’être obligés d’arriver à midi pour trouver un camping, il faut passer un coup de téléphone le matin même.
Avec ou sans carte bleue, les campings vous réservent une place et si vous arrivez après la fermeture de la réception, le plus souvent une petite enveloppe à votre attention vous attend dans une boite aux lettres à côté de la réception avec toutes les informations utiles.

Nous passons donc dans notre première nuit sur un parking !

Jour 3: Noosa et Rainbow Beach

Nous nous levons tôt le matin pour ne pas attirer l’attention, et nous allons au parc national de Noosa.
Nous y arrivons pour l’ouverture, où nous commençons par prendre un petit café (fait maison) à l’entrée du parc, sur les tables de picnic.
Bonne idée, car le parking est assez petit et l’attente pour trouver une place peut se révéler pénible.

Le parc offre plusieurs randonnées, nous décidons de faire la plus connue et la plus spectaculaire : la Costal Track qui longe la côte comme son nom l’indique.
La première partie est totalement aménagée pour les poussettes ou personnes à mobilité réduite mais la 2e partie est un chemin de terre et de caillou.
Comptez 2 heures aller-retour surtout si vous avez, comme nous, la chance d’apercevoir des baleines, on prend le temps d’observer ce spectacle sublime.

Arrivés à Alexandria Bay, il est possible d’emprunter un bout de la Tanglewood Track avant de rejoindre la Costal Track pour revenir au point de départ.

Bon à savoir

Il y a des douches à l'entrée du parc, et un wifi gratuit pas très loin, au visitor center.
En début d’après midi, après avoir pic-niqué à l’entrée du parc, nous remontons à bord de notre van, surnommé « la Hutte », direction Rainbow Beach.

Arrivés à Rainbow beach, on en profite pour aller voir Carlo Sand Blow, cette grande dune de sable qui vaut vraiment le coup.
Une petite randonnée dans les bois permet d’atteindre le sommet de la dune et offre une vue sensationnelle avec d’un côté les falaises et de l’autre l’océan.

Nous récupérons les clés de notre 4×4 pour aller sur Fraser Island le lendemain.
Avant que l’agence ne ferme, celle-ci nous propose de nous laisser la voiture la veille au soir, et de nous donner toutes instructions nécessaires, pour partir le lendemain très tôt avec la première barge et ainsi optimiser notre journée sur l’ile.
Nous avons réservé ce 4×4 avec Rainbow Beach Adventure Centre.
Super accueil, excellents conseils, beaucoup d’échanges par mail avant notre réservation, très flexible.

Camping

En arrivant, les campings du centre, sont complets, on sort donc de la ville pour aller au Kingfisher Caravan Park.
Petit camping sympathique, 30$ powered.
Sinon, vous pouvez acheter un permis et dormir sur un terrain proche de Inskip Point, le départ pour Fraser Island.

Jour 4: Fraser Island

Au matin de ce quatrième jour, on se lève très tôt car notre objectif est de passer le maximum de temps sur Fraser Island.
Nous n’avons qu’une seule journée alors nous tentons d’optimiser le temps au maximum.
Surtout, une chose importante à prendre en compte, est l’horaire des marées.
En effet Fraser Island est une île de sable, pour ne pas dire la plus grande île de sable au monde, du coup on roule sur la plage, la plupart du temps.
Il faut donc bien calculer les temps de trajets car passé une certaine heure, il ne sera plus possible de conduire sur la plage afin de regagner le point de départ du ferry, au sud de Fraser Island: Hook Point.

Si vous pouvez, anticipez très en amont cette journée, car avec un ou deux jours de décalage, on peut parfois gagner plusieurs heures à profiter encore de l’île.

De notre côté, l’itinéraire étant assez serré nous ne pouvions pas décaler, du coup, nous devions être à Hook Point à 14h.
Étant donné qu’on a environ 1 heure de route sur la plage entre la route qui part vers l’intérieure de l’île et Hook Point, à Eurong, la journée est assez rétrécie.

A 7h, donc nous embarquons sur la barge, enfin, on essaye.
Parce que si nous, nous n’avons pas de problème, beaucoup de véhicules se retrouvent complètement enlisés.
La charmante dame de l’agence de location, nous avait d’ailleurs prévenu, « si vous passez Inskip Point, vous n’aurez aucun problème sur Fraser Island, c’est le point le plus compliqué à franchir ».

Effectivement, je confirme, lors de notre passage, environ 3 véhicules étaient totalement enlisés dans plusieurs mètres.
Pas de panique, tout le monde s’entraide et file un coup de main pour aider à dégager les véhicules (de toute façon, il n y a qu’un chemin, donc c’est ça ou personne ne peut embarquer !)

A noter quand même qu’il s’agissait de véhicules lourdement chargés (remorques, bateau…) !

La traversée est rapide, environ 10 min pour arriver au sud de Fraser Island à Hook Point, et là c’est parti pour des kilomètres à longer l’océan, sur la plage, avec une immense sensation de liberté !

On roule entre 40 et 60 km/h, on arrive donc à Eurong 45 min plus tard.
On avait peur de ne pas voir le panneau car la plage est très large, et sur le chemin, les panneaux étaient tout petits, mais pas de problème pour voir celui de Eurong qui est bien plus gros.

A Eurong, on peut acheter deux ou trois trucs à la supérette et on prend la route qui rentre à l’intérieur des terres et qui nous permet de rejoindre le Lac Mackenzie, de l’autre côté de l’île.
Il faut compter 1 heure car la route, ou devrais-je dire le chemin, est assez difficile car très accidenté, on est pas mal secoués !

Ça y est, on arrive enfin au Lac Mackenzie, et là on ne regrette absolument pas ce périple ! C’est fabuleux.
Il est encore tôt donc la plage du lac est presque déserte, c’est génial !
Un véritable petit bout de paradis avec une eau turquoise, claire et douce (pas salée) et un sable d’une blancheur éclatante (on dirait de la neige !).

Il n’est pas possible de faire un picnic sur la plage, car il y a beaucoup de dingos (chien sauvage) sur l’île.
Une petite zone fermée par une clôture est aménagée à côté.

Comme je le disais plus haut, attention à estimer les temps de trajet, pour ne pas se faire piéger par la marée !
En dernier recours, il est possible de faire les derniers kilomètres en passant par la Inland Track (littéralement, chemin intérieur).
Si vous avez le choix, préférez la plage, le chemin intérieur n’a aucun intérêt. Sinon, le chemin est à 18 km en partant d’Eurong.

De retour à Rainbow Beach, nous remettons le plein d’essence dans le 4×4 avant de le rendre (check up en 5 min) et de remonter dans notre van, direction Hervey Bay.

Camping

Hervey Bay Caravan Park.
Assez cher pour le niveau des prestations (surtout pour nous, qui sommes arrivés assez tard et repartis assez tôt).
Environ 40$ powered.

Jour 5: Hervey Bay

Cette journée devait être dédiée à l’observation des baleines.
Nous avions réservé une journée sur un catamaran avec Blue Dolphin, mais si la météo depuis la terre paraissait parfaite, les conditions en mer étaient vraiment mauvaises.
L’excursion a donc été annulée, nous avons été remboursés immédiatement.

On reprend donc la route pour Rockampton, étape pour aller vers Airlie Beach.

Camping

On fait un crochet pour passer la nuit à Kinka Beach, près de l’océan, au Island View Caravan Park.
Très belles prestations avec 2 très belles piscines dont une dédiée aux enfants avec des toboggans.
L’autre à l’eau salée, est très grande, et nous avons la piscine pour nous tous seuls donc c’est royal !
Comptez 35$ Unpowered, dans un grand terrain vague, très sympa.
Wifi quasi inexistant

Jour 6: Mackay

On prend le temps ce matin car comme hier, c’est une journée de route.
Il faut encore 4 heures pour aller à Mackay.
Du coup, avant de partir on profite encore une fois de la piscine car à 8h il fait déjà bien chaud.

Camping

Nous arrivons dans l’après-midi au Big 4 Mackay Marine Tourist Park.
Très beau camping avec un espace aquatique pour les enfants superbe.
42$ Powered

Jour 7: Airlie Beach

On arrive à Airlie Beach vers 10h, le temps de passer au camping, et nous attaquons la Bicentennial Walkway.

Nous commençons par Connevale Beach et nous suivons le chemin jusqu’à Airlie Beach Lagoon.
La première partie jusqu’à Abell Point Marina est très jolie.
On longe la plage puis on passe sur une promenade en bois qui longe l’océan, la vue est splendide.
La seconde partie est moins intéressante même si le lagon de Airlie Beach est vraiment magnifique (lors de notre passage il était fermé à cause des dégâts causés par le cyclone Debbie en mars 2017, il devait ré-ouvrir fin août 2017).

Tout au long de la côte, il y a des « lagons » artificiels dédiés à la baignade.
Parce que si les plages australiennes sont magnifiques, elles sont également très dangereuses !
On en prend réellement conscience lorsqu’on lit les nombreux panneaux de mise en garde sur les plages et lorsqu’on voit que personne n’est dans l’eau !

Camping

Seebreeze Tourist Park, très jolie piscine avec transats.
Wifi vraiment pas terrible et l’organisation du terrain vague pour le côté « sans courant » est à revoir.
30$ Unpowered

Jour 8: Whitsundays

Debout à 6h pour notre journée aux Whitsundays.
Nous avons réservé 1 journée combo Hamilton Island et Whitehaven Beach avec Cruise Whitsundays.
Le rendez-vous est fixé à 7h30 pour un départ 1h après à 8h30.

L’équipage est très professionnel et heureusement car la traversée est chaotique.
C’est un cauchemar, la mer qui paraissait si calme de la terre se révèle être décharnée ! 90% des passagers rendent leur petit déjeuner (charmant ces détails !)
Bref, il est temps d’arriver sur Hamilton Island !
Petite astuce, mettez vous à l’arrière, vous ressentirez moins les roulis.

Hamilton Island, cette petite (ou plutôt, tout petite) île où tout le monde se déplace en voiturette de golf, est un lieu un peu hors du temps.
Le Farniente est d’ailleurs le maître mot ici !

Au débarquement du ferry, il est possible de prendre les bus bleus (gratuit) qui font le tour de l’île mais si vous souhaitez aller de l’autre côté de l’île, sur Cat’s eyes Beach, autant y aller à pieds, ça vous prendra à peine 10 minutes.

Arrivé de l’autre côté de l’île (en suivant la montée en face du quai), on se trouve devant un grand hôtel qui abrite notamment le restaurant Sail’s où on à rendez-vous pour déjeuner ce midi. On traverse donc l’hôtel et on se retrouve sur la très belle plage, déserte ! Parfait, on ne se bat pas pour les transats.
Hé oui, étant donné qu’il n’est pas possible de se baigner dans l’océan, les touristes et locaux préfèrent les piscines.

Donc c’est au choix, puisque munis de nos petits bracelets on peut aussi profiter de la piscine de l’hôtel.

On ne peut malheureusement pas s’éterniser puisqu’il faut impérativement arriver au restaurant à 11h30 pour avoir le temps de déjeuner avant le départ du bateau à 13h, surtout que le restaurant se rempli très vite à midi.
Nous avons une carte dédiée, qui est assez variées et les plats sont très bons.
Seules les boissons sont en supplément, le repas, lui; est compris dans le prix de l’excursion.

Il faut généralement 30 minutes pour rejoindre Whitehaven Beach depuis Hamilton Island mais en raison des conditions, le capitaine préfère longer la côte, nous permettant ainsi d’avoir un voyage bien plus supportable, mais il nous faudra une bonne heure pour arriver.

Le débarquement est assez emblématique, puisqu’il n y a pas de pontons sur la plage, nous descendons par petits groupes sur une petite « barge plateforme » qui nous permet d’accoster sur la plage moyennant un pied dans l’eau !

La plage est sublime, il n y a rien (à part des toilettes et quelques tables en retrait).
Nous avons sous les yeux et sous les pieds une plage immense, immaculée d’un sable blanc et fin, considéré d’ailleurs comme le plus pur au monde (il aurait servi pour la construction du miroir du télescope Hubble, rien que ça !).

On profite donc de cette magnifique plage, mais nous n’enfilerons pas de combinaison pour aller nous baigner, on préfère rester sur la terre ferme.

Il est déjà 16h30, l’heure de repartir, nous arriverons à la tombée de la nuit, à 18h.

Camping

BIG 4 Airlie Cove Resort and Caravan Park.
Chaîne de camping très développée avec beaucoup d’infrastructures.
Propre et bien situé.
45$ Powered

Jour 9: Whitsundays et Townsville

Debout très tôt pour découvrir les Whitsundays d’une autre manière, ou plutôt d’un autre point de vue: celui du ciel !

Nous avons donc rendez-vous pas très loin, avec GSL Aviation, à 7h30 pour un vol de 25 min avec un départ à 8h.
L’aérodrome d’Airlie Beach est à quelques minutes du camping ce qui est idéal pour ces rendez-vous matinaux.

Nous sommes 5 passagers (et notre bout de chou sur les genoux de papa), et nous survolons les Whitsundays.
Les hublots sont assez grands, ce qui permet d’avoir un beau spectacle.

 

Si c’était à refaire, je prendrai la session qui survole la Grande Barrière de Corail car c’est surtout ce panorama que je m’attendais à voir, qui est pour moi plus atypique et impressionnant.

De retour sur Terre, nous reprenons la route direction Townsville.
A peine arrivés, nous visitons l’aquarium The Reef HQ.
Nous assistons d’ailleurs à une visite de la nursery des tortues avec des explications très intéressantes qui a lieu 3 fois par jour.
L’aquarium n’est pas très grand, et selon moi, sans la visite de l’hôpital des tortues, le prix de 27$ par personne n’est pas justifié.

 

Nous terminons cette journée par une balade sur The Strand, la promenade en bord de mer, et nous nous posons au bord du lagon de Townsville qui est comme d’habitude, équipé de barbecues gratuits.
Il est très beau et très agréable.
Il y a des jeux pour enfants et la baignade est surveillée.

Camping

Rowes Bay Front Holiday Park
Très propre, et fait rarissime, nous avons le wifi dans le van ! (car nous sommes juste à côté du Camp Kitchen)
49$ powered

Jour 10 & 11: Magnetic Island

Nous visitons l’île de Magnetic Island, et profitons d’un de nos meilleurs moment en Australie.

Camping

Le Bali Hai Beachfront Cabin HP est un petit camping familial, au milieu des casoars que nous n’avons pas vus malheureusement.
Le wifi n’est disponible qu’à la réception, le camp kitchen est bien équipé et les sanitaires sont propres même si un peu petits.
30$ Powered.

Jour 12: Cairns

Non loin du camping, la route qui nous conduit en direction de Cairns indique la présence des casoars, cet oiseau si rare puisqu’il n’en reste que 40 environ dans la région.

 

Cette journée, marque la fin d’une grande étape, puisqu’une fois arrivés à Cairns, nous rendons notre van, non sans une petite émotion !

Nous ne sommes pas très loin du Botanic garden, gratuit et très agréable, il est comme un poumon vert au milieu de la ville.
Il permet de se familiariser un peu avec la forêt humide qui entoure la région.

 

Nous prenons le bus devant le jardin pour rejoindre le lagon de Cairns, appelé The Esplanade.

C’est un très bel endroit, dédié à la détente, avec une superbe vue en arrière plan sur l’océan.
Sable, couleur de l’eau turquoise, table et barbecue, bref un vrai moment de plaisir.

Jour 13: La Grande Barrière de Corail

Aujourd’hui, une grosse journée nous attend !
Nous partons avec Great Adventure pour une matinée sur Green Island et une après-midi sur la Grande Barrière de Corail.
C’est top, et super bien organisé. L’équipe est sympa.
On avait un peu peur en voyant le monde attendre sur le quai, mais une fois à bord, et tout au long de la journée, on est tranquille pour faire ce qu’on veut quand on veut sans trop de pression.

Il faut quand même arriver 1 heure avant le départ qui a lieu à 8h30 car l’embarquement commence 30 minutes avant environ.
Donc une fois vos billets récupérés au comptoir, faites la queue devant le bateau car la file s’allonge très vite !

A bord, on vous sert des petits gâteaux, du thé et du café en attendant le départ.

On commence donc par Green Island, une petite île charmante.
Petite, car on en fait le tour à pied en 45 min environ.
Lorsqu’on débarque sur le ponton, le côté gauche est particulièrement intéressant, entre forêt et plage, sur un boardwalk aménagé.

Sur l’île il y a plein d’activités proposées, on peut emprunter gratuitement des équipements de snorkelling avec la combinaison qui va bien par exemple.
On a 2 heures et chacun est libre de faire ce qu’il veut pendant ce temps.
Attention à ne pas oublier l’heure, car le bateau part à 11h30 avec ou sans vous !

La deuxième partie de la journée se passe sur une grande plateforme flottante aménagée au dessus de la grande barrière de corail.
Même concept que sur Green Island, le bateau repart à 15h, mais avant ça chacun fait ce qu’il lui plait.

 

Activités

On ne manque pas d’activités sur la Grande Barrière de Corail, pas le temps de s’ennuyer, le temps file à 100 à l’heure.

  • Snorkeling : GÉNIAL ! Si j’avais pu rester 3 heures dans l’eau je l’aurai fait, c’est de loin, pour moi la meilleure activité proposée sur la plateforme.
    Lorsqu’on s’éloigne un peu, on découvre des coraux et des poissons aux milles couleurs, c’est fantastique, j’en ai vraiment pris plein les yeux. Encore une fois, tout est prêté c’est pratique.

  • Balade en sous marin: On embarque à bord d’un véritable sous marin.
    Pour ceux qui ne veulent pas ou ne peuvent pas aller dans l’eau c’est un formidable moyen pour découvrir les fonds marins. On a même croisé une tortue ! Avec notre petit bout de chou, c’était idéal il était totalement subjugué.

  • Bronzette: plusieurs transats sont disponibles sur le pont supérieur.
  • Fond transparent de la plateforme
  • En supplément, on peut également faire de la plongée sous-marine, une balade en scaphandre…

On n’a pas vu le temps passé !
Le repas, sous forme de buffet, est bon, avec un choix de poulet, bœuf, légumes, fruits… à volonté.
Nous sommes de retour à Cairns à 17h30 avec des images plein les yeux !

Jour 14: Daintree

2 jours avant, on décide de louer une voiture pour faire seuls, une excursion dans la Rainforest de Daintree.
Trop compliqué et trop cher avec un bébé pour réserver une excursion organisée, on part découvrir le nord de Cairns tout seuls.

On réserve donc une voiture avec East Coast (60$), bon plan pas trop cher, dommage qu’il faille aller jusqu’à l’aéroport, pour qu’une fois arrivés, le gars de l’agence nous emmène en navette dans le centre ville, à 200m de chez nous !

1ère étape: Mossman Gorge

Comptez 19$ pour 2 personnes qui correspond au prix de la navette du parking à la gorge (obligatoire).
Nous n’avons pas particulièrement aimé.
Beaucoup de monde, les familles viennent se baigner et pique-niquer avec les enfants, c’est un peu l’attroupement du coup ça manque de charme.

Nous reprenons la route jusqu’à la Daintree River, où nous mettons la voiture sur un bac pour traverser.
Il faudra débourser 27$ au total (aller et retour).
Il n y a pas d’horaires, le bac fait des allers et retours sans cesse jusqu’à minuit.

2ème étape: Alexandra Range Lookout

Très joli, ce point de vue offre un beau panorama.

3ème étape: Jindalba Boardwalk

Notre première immersion à pied dans la forêt humide.
Nous avons beaucoup aimé.
Le parcours en bois est très sympa, et crée une belle harmonie dans la forêt.

4ème étape: Les fameuses glaces de Daintree

Raté pour nous, nous nous sommes trompés !
Il y a deux boutiques, à 200m l’une de l’autre.
Nous nous sommes donc arrêtés aux premières sur la route à droite, Daintree Ice Cream Factory, nous n’avons d’ailleurs pas aimé.
La 2ème qui est très connue et qui est dans les guides est Daintree Ice Cream Company. Vous testerez pour nous … il paraîtrait qu’elles sont excellentes.

 

5ème étape: Cap Tribulation

Après la petite supérette de la ville, sur la droite se trouve la plage de Cap Tribulation.
Le sable est assez original, on dirait des paillettes (il colle !).
La plage est très belle, on peut admirer la rencontre entre l’océan et la forêt humide.
On restera tout de même sur nos gardes car ça grouille de crocodiles de mer, comme en témoignent les nombreux panneaux.

6ème étape: Dubuji Boardwalk

En redescendant, donc sur la gauche, on emprunte un chemin au milieu de la mangrove.
Même s’il est en travaux et donc partiellement fermé, il reste très sympa.
Il se termine sur la plage de Myall Beach.

Jour 15: Darwin

Il est temps pour nous de quitter la côte ouest pour nous envoler vers Darwin et le Parc Kakadu.
Nous passons par la compagnie Airnorth, le vol est agréable, aucun souci.

Arrivés à l’aéroport, on prend un taxi pour rejoindre notre hôtel dans le centre ville (sans siège auto).

On débute la visite de la ville par la balade le long de la baie qui conduit jusqu’au Waterfront.
Attention les distances sont assez grandes, la ville est assez étendue.
La balade est sympa mais pas extraordinaire, on passe notamment devant la Government House.

 

Le Waterfront est très agréable, on peut se baigner dans un lagon aménagé, mais profiter également de la piscine à vagues pour 5$.
Autour, plusieurs bars et restaurants sont présents.

Nous prenons le bus n°4 pour aller de l’autre coté de la ville, à l’est, afin d’assister au coucher de soleil sur Mindil Beach, et profiter du marché puisqu’on est jeudi soir.
Super moment, il y a tellement de cuisines représentées qu’on ne sait pas où donner de la tête ! Le plus dur c’est de choisir, et si la France vous manque, vous pourrez mettre trouver des huîtres et de la raclette ! Quoiqu’il en soit, on se régale et pour pas cher donc c’est cool.
Une fois notre sélection faite, on se pose sur la plage pour goûter à tout ce que nous avons pris.

Jour 16, 17 & 18: Kakadu National Park

Nous visitons le merveilleux Parc National de Kakadu et on en prend plein les yeux.

Jour 19: Alicespring et West Macdonnell Ranges

La Visite du Red Centre restera à jamais dans nos mémoires. C’est véritablement inoubliable !
On démarre donc les visites d’Alicesping et surtout on se met en route pour les West Macdonnell Ranges.

Jour 20: Kings Canyon

On continue la Visite du Red Centre avec des treks dans Kings Canyon.

Jour 21 & 22: Uluru

On termine la Visite du Red Centre par le tant attendu : Uluru !

Jour 23, 24, 26 & 27: Sydney

C’est le moment de revenir à la ville et de profiter de la civilisation en visitant Sydney.

Jour 25: Blue Mountains

Pratique

L’Australie est un pays rude et sauvage, certaines consignes de sécurité doivent être respectées en particulier avec les animaux sauvages (crocodiles de mer, requins, dingo, etc etc) mais aussi en étant vigilant sur l’équipement et les vivres avant de démarrer un trek (l’erreur la plus fréquente est de ne pas prendre suffisamment d’eau).

Nous avions choisi de partir accompagné du guide Lonely Planet et du guide du Routard, n’ayant pas réussi à les départager, les deux se sont révélés être complémentaires par moment et nous n’avons pas regretté notre choix.
L’application Wikicamps (qui est payante) a été notre meilleure alliée pour le choix des campings car les guides étaient un peu limités à ce niveau.

Il est nécessaire d’avoir un adaptateur pour connecter les appareils car les prises électriques sont de type I (AS 3112).
Les formalités administratives sont simples pour visiter l’Australie :

  • Visa gratuit (Evisitor)
  • Permis de conduire et Permis de Conduire International
Enfin concernant l’accès à internet, le wifi dans les camping est très difficile d’accès et vraiment médiocre, il se trouve relativement peu déployer dans les zones hors des grandes villes, nous avons eu beaucoup de mal à nous connecter en général. Nous ne l’avons pas fait, mais peut-être que prendre un Forfait Free le temps de voyage et bénéficier ainsi de la 3G est une bonne solution.

Budget

Tout compris, pour 2 personnes avec un bébé et pour 4 semaines, il faut compter un budget d’environ 8100€ répartis comme suit:

  • Billets d’avion = 3700€
  • Transport = 1900€ (essence non comprise)
  • Hébergement = 1550€
  • Camping : 230€
  • Nourriture = 700€
Comme vous pouvez le voir, il s’agit d’un budget conséquent, on peut aussi faire moins cher en prenant des gammes d’hébergement inférieures ou encore en limitant le nombre d’activités.

 

Conclusion

Ce road trip de 4 semaines en Australie restera dans nos mémoires, il est le souvenir de beaucoup de premières fois.
Le 1er voyage en van, le 1er Road Trip à 3, les premiers pas de notre bout de chou sur Magnetic Island
Il illustre qu’il est toujours possible de voyager avec un bébé, en sac à dos et à l’autre bout du monde et voir ses yeux émerveillés et sa curiosité fascinante resteront des cadeaux gravés en nous.

 

  

62 / 68

Laisser un commentaire

Required fields are marked

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WordPress Theme built by Shufflehound. Mentions Légales | Contactez-nous
© 2009-2018 sionvoyageait.com