Road Trip Toscane et les Dolomites

A la découverte de l’Italie, depuis les Dolomites jusqu’à la Toscane, en passant par Venise et Florence. Nous avons choisi de parcourir les contrées italiennes en van avec notre fils de 3 ans et c’était avec le recule une expérience extraordinaire !
On vous emmène dans notre périple …

Transport

Au départ de Paris, nous prenons l’avion pour Venise. Un trajet court et rapide avec Air France, tout se passe bien avec notre fils, nous l’occupons avec des jeux et nous ne voyons pas le temps passer.

Arrivée à l’aéroport Marco Polo de Venise, le contact de Indie Camper nous attend, il nous amène au dépôt qui est a 15 minutes de routes.
Il a fallut 30 à 45 minutes le temps de prendre le van (le temps d’esquiver les assurances et de comprendre comment fonctionne le véhicule).

Nous n’aurons aucun soucis avec la compagnie Indie Camper, au contraire, très bon feeling et véhicule en excellent état (avec un siège bébé très confortable).
Seul bémol, le van n’était pas équipé de chauffage pour les couchettes, cela n’avait pas retenu notre attention avant le départ pour un voyage en Toscane en Avril, mais nous avons passé 3 nuits dans le massif montagneux des Dolomites avec des températures avoisinants les zéros degrés. On était frigorifié !!!!

Pour dormir comme d’habitude, nous allons toujours favoriser le camping sauvage et nous nous aiderons de l’application Park4Night.

Itinéraire

Carte

Les Dolomites

Jour 1

Nous nous arrêtons au supermarché Carrefour de Macron à 10 minutes où nous faisons notre ravitaillement de courses.

Nous fonçons ensuite vers Tre Cime Di Lavaredo, mais nous arrivons trop tard pour le coucher de soleil.
Une autre surprise nous attend, l’accès au parking en haut de Tre Cime Di Lavaredo est impossible: la route est fermée, totalement enneigée et impraticable.
Nous redescendons légèrement pour passer la nuit sur un très grand parking, sans service mais pratique car pas très loin (et en plus en pleine nuit, il devenait difficile de chercher mieux). 

Au réveil, une très jolie vue sur les montagnes enneigées nous donnera un premier aperçu du voyage.

Jour 2

Après une première nuit dans le van (où il a fait froid), nous décidons de revenir au point où la route était bloquée.
Déçus de ne pas pouvoir approcher les Tre Cime Di Lavadero. 

Finalement 2 solutions s’offrent à nous pour monter:

  • Moto-neige
  • A pieds

Nous optons pour la motoneige et nous nous acquittons de 25€ par personne (enfant de moins de 5 ans, gratuit) pour l’aller et le retour.
Une alternative est proposée par la société de motoneige, le retour en luge mais que nous ne prenons pas. Attention, les cartes bancaires ne sont pas acceptées !

Nous n’avons pas du tout regretté ce choix. Si vous optez pour la montée à pied, sachez qu’elle grimpe sévèrement, c’est assez long et surtout ayez de bonne chaussures de neige, voire des raquettes. 
Une fois arrivés en haut, le paysage est splendide. L’enneigement très important encore à cette date lui confère une sérénité et une beauté hors du temps, c’est grandiose. 

En redescendant, et avant de prendre la direction du Lago Di Braie, nous faisons une pause au bord du lac Misurina.
Très beau, presque totalement gelé, quelques canards viennent nous saluer, c’est vraiment chouette. 

Avant de parler du Lago Di Braie, je commence par le stationnement.
Petite mise en garde, il y a 2 parkings situés à 200m environ l’un de l’autre. Celui un peu plus bas est gratuit par contre si comme nous, vous allez au 2èùe, celui juste à côté du lac, sachez qu’il est payant.
En voyant les barrières, nous savions qu’il était payant mais rien n’indiquait le prix. Pour 55 minutes sur place, nous avons payés 20€ !
Non je n’ai pas fait d’erreur ou de faute de frappe, il s’agit bien de 20€, même le parking de la Place Vendôme à Paris est moins cher ! 

Il me semble que ce coût correspond à un forfait, surement de 24h mais bon quand vous n’avez pas prévus d’y passer autant de temps, ça fait cher la minute et surtout les 200m de fainéantise ! 
Voilà, comme ça vous êtes prévenus. 
Ah oui j’oubliais, les cartes bancaires ne sont, une nouvelle fois, pas acceptées, donc veillez bien à avoir toujours de la monnaie.

Revenons plutôt au lac, considéré comme le plus beau des Dolomites.
Il affiche une magnifique couleur émeraude, mais que nous n’avons pas pu apprécier puisqu’au moment de notre passage, le lac était complètement gelé ! 

Une jolie randonnée fait le tour du lac que nous n’avons pas fait, encore une fois à cause de la saison. 

En cette fin d’après-midi, nous revenons sur nos pas, pour nous approcher du Lago Di Sorapis.
Nous passons la nuit en camping sauvage sur le parking des chasses neige à quelques minutes du départ des randonnées du lac. 

L’endroit est très calme, en retrait de la route, entre les arbres. 
En contre bas un télésiège et son parking immense et vide. L’endroit est documenté sur Park4Night

Jour 3

Le plan initial était de faire la randonnée jusqu’au lac de Sorapis, mais avec la neige le terrain est impraticable et nous renonçons malheureusement à voir ce superbe lac.

Nous partons en direction du Lago Di Dobbiaco, cette fois pas de soucis de parking, l’hôtel étant en travaux nous nous garons gratuitement sur son parking.
Le lac est d’une couleur émeraude magnifique, entouré par les montagnes enneigée, cela donne son plus bel effet.
Il est possible de louer des pédalos pour se balader sur le lac, et un café et un restaurant sont disponibles sur le bord du lac.

Nous roulons ensuite vers Prato Piazza, la route pour aller au sommet est fermée de 10h00 à 16h00, il faut laisser la voiture au parking (8€), mais il et possible de se garer un peu plus loin après les jeux pour enfants pour gratuit.
Ensuite une navette passe toutes les 20 minutes pour nous amener au sommet (4,5€ par personne aller).
Une fois arrivée, nous admirons la montagne qui est très imposante et couverte de neige, il est possible de faire des randonnées à partir de ce point mais il faut des raquettes à cette période.
Un petit bar avec terrasse très agréable est positionné juste en face du sommet .

Nous nous dirigeons ensuite vers Piramidi di Terra à Longomoso, nous empruntons une superbe route au travers de vignes mais cette route est très longue, voire interminable.
En arrivant sur le parking une petite marche de 15 minutes pour admirer ces formes géologiques surprenantes, tout près d’un petit village avec une très belle église.
Même si le paysage est joli, nous nous attendions à quelques choses de plus impressionnant (et puis la route nous a épuisée).

Nous rejoignons notre camping près de Ortisei (Camping Seiser Alm), le camping est immense et ultra bien équipé (25€ la nuit avec électricité).

Jour 4

Nous avions prévu de visiter Seceda en prenant un télécabine à Ortisei, malheureusement en y arrivant, celui-ci est fermé (dimanche de Pâques), nous nous rabattons sur le télécabine de Alpi Di Suisi, malheureusement celui-ci est aussi fermé.

Nous nous dirigeons vers le lac de Carezza, après une longue route agréable mais fortement en pente, nous pouvons arriver devant le lac.
Il y a un parking (1€ l’heure et 15 premières minutes gratuites) et il y a aussi quelques places gratuites en épi juste après le parking mais elles sont prises d’assaut.

Le lac est sublime, d’une couleur verte émeraude, bordé de sapins et juste en dessous de la montagnes des Dolomites.
Le paysage est somptueux.

Une balade d’environ 1 heure entour le lac, nous n’avons pu la réaliser qu’à mi chemin car le chemin était en travaux et fermé à un moment (il était aussi partiellement enneigé).

Il est interdit de dépasser les barrières en bois afin de ne pas abimer l’environnement, c’est très agréable car cela permet de faire des photos sans personne autour du lac, sauf bien sûr les imbéciles qui ne respectent pas cette interdiction pourtant basique.

A coté du parking il y a des toilettes avec possibilité de changer un bébé et une cafétéria pour se restaurer.

Une fois l’appareil photo rempli, nous partons en direction de la Toscane.

La Toscane

Jour 5

Nous arrivons à Lucca où le centre ville est interdit aux voitures, nous suivons donc les panneaux indiquant un parking payant pour camping-car et finalement, nous nous garons dans un parking « normal » et surtout gratuit juste à coté.
Après 10 minutes de marche, nous arrivons aux remparts de la ville, c’est plutôt rapide.

Nous visitons le Duomo San Martino où la façade est vraiment intéressante et mérite une attention particulière.

On continue vers Chiesa San Michele In Foro où l’intérieur est sans grand intérêt, Chiesa San Frediano, et enfin la Piazza Anfiteatro très animée et entourée de restaurants et de bars.

La ville est vraiment très belle avec beaucoup de passage piétons , il est très agréable d’arpenter ses rues et d’admirer les architectures vraiment typiques.
Mais nous n’avons pas beaucoup de temps, car nous devons rejoindre Pise.

25 minutes après nous sommes dans la ville de Pise, qui est elle aussi interdite à la circulation (attention il y a des caméras qui relèvent les plaques d’immatriculation des voitures contrevenantes avec 120€ d’amende à chaque passage).
Nous nous garons dans le parking a proximité de la tour, habituellement payant, mais il est en ce lundi de Pâques gratuit. Après 15 minutes de marche, nous sommes devons la tour de Pise.

Nous découvrons avec surprise cette tour et prenons en photo en nous interrogeant sur cette spécificité et sur son histoire.
Cela reste vraiment un bon moment, en ce lieu surprenant.

Il y a évidement beaucoup de touristes, et il faut parfois jouer des coudes pour prendre une photos mais c’est le prix à payer pour profiter de ce monument tellement connu.

Le Duomo juste à coté de la tour est lui aussi très joli et mérite une attention.

Après avoir pris beaucoup de photos et avoir réalisé tous les trucages des touristes possibles, nous partons pour rejoindre notre Park4night en pleine nature que nous avions repéré au préalable non loin de San Gimignagno.

Jour 6

Nous nous dirigeons vers Volterra pour visiter le musée de Pinacoteca.

Le centre ville est interdit aux voitures et une série de parking entourent la ville, mais ils sont blindés et il est très difficile de se garer avec un van comme le notre.
Nous perdons beaucoup de temps à trouver une place et en plus certains parking sont réservés aux résidents.

Bref, nous nous garons à l’arrache fatigués de tourner autour des remparts de la ville.
Une fois dans le centre, la ville est piétonne et très agréable, on se balade dans les rues étroites et on en profite pour faire quelques belles photos malgré la pluie qui ne cesse pas.

Le Duomo est joli de l’extérieur mais inintéressant à l’intérieur.
Finalement, nous ne visitons pas le musée. 

Nous partons pour Sienne pour passer la nuit au camping de Colleverde (recommandé par le routard).
35€ avec l’électricité, nous en profitons pour faire le plein d’eau et pour laver notre linge.
Le camping est propre et il y a une aire de jeux pour enfant, le restaurant du camping fait des pizzas au feu de bois délicieuses et on peut les prendre à emporter.

De ce camping nous pourrons prendre le bus pour visiter Sienne.

Jour 7

Debout de bonne heure ce matin, pour visiter la ville de Sienne.
Nous prenons le Bus numéro 3 ou numéro 8 à 100 mètres du camping (le camping vend d’ailleurs les ticket (1,5€ l’aller), ce qui est très pratique).
Le trajet demande entre 20 et 30 minutes pour arriver à proximité du centre de Sienne.
Comme d’habitude le centre de la ville est fermé aux voitures et il est donc très difficile de se stationner, les transports en commun sont donc une excellente solution.

La ville est sillonnée par de petites ruelles piétonnes, très agréables et très photogéniques.

Tout d’un coup on tombe sur la piazza del Campo qui est immense et inclinée vers le Museo Civico.
Tout autour de la place, il y a de nombreux restaurants, bars et glaciers, qui ne servent pas de la grande cuisine mais les spécialités italiennes (pizza, pâtes et salades), idéal pour déjeuner.

Le Museo Civico se divise en plusieurs salles assez grandes où on peut admirer de belles fresques bien conservées.

A coté du Museo Civico, il y a une grande tour (torre de Mangia), il est possible de monter à son sommet en grimpant les 400 marches de son escalier très très étroit.
Il n’y a pas de difficulté particulière pour monter, juste que le plafond est très bas et qu’on ne peut pas y passer avec un sac à dos (il y a des casiers à disposition), on ne peut pas non plus porter un enfant pour monter.

Les montées se font toutes les 30 minutes, et on ne peut rester dans la tour que 30 minutes (compter 10 à 15 minutes pour monter).
La vue d’en haut est à couper le souffle, un panorama à 360° sur la vielle ville de Sienne et une vue unique sur le Duomo.
C’est vraiment à ne pas manquer.

Le duomo est lui aussi assez unique car noir et blanc, nous ne n’avons pas visiter car l’attente était vraiment trop importante.
Toutefois le devant de l’église est magnifique avec des couleurs roses et vertes, là encore c’est un moment visuel extraordinaire.

Il est temps de reprendre le bus numéro 8 pour regagner le camping où nous avions laisser le van connecté à l’électricité.

Nous roulons vers le Val d’Orcia en empruntant le route de Arbia à Asciano pour admirer les paysages typiques de la Toscane.
On en prend plein la vue en s’arrêtant très souvent pour faire la photo en pensant au film « Gladiateur ».

Nous nous arrêtons dans un lieu en pleine nature idéal, trouvé sur Park4Night, le meilleur spot de Toscane, pour passer une superbe nuit avec une vue panoramique sur la Toscane et un couché de soleil que nous ne sommes pas près d’oublier.

Jour 8

Nous quittons notre superbe spot avec vue sur la Toscane.
Direction Montalcino pour acheter du vin italiens sur les conseils du Routard 2018 nous nous arrêtons à la Fattoria dei Barbi, l’accueil est très bien et les propriétaires parlent parfaitement anglais.

Nous continuons notre chemin vers l’Abbazia Di Sant’Antimo, un superbe bâtiment tout en pierre blanche, l’extérieur est vraiment beau et on peut aussi visiter l’intérieur qui ne reste pas sans attrait, il est aussi possible de visiter une petite crypte avec une fresque mais par contre l’intérêt et la beauté sont très faibles.

Nous poursuivons en  direction de la Chapelle Madonna di Vitaleta, l’église la plus photogénique de la Toscane.
Le parking menant au petit chemin piéton de l’église est souvent complet, il faut compter 10 minutes de marche maximum pour atteindre la chapelle.
Elle est planté au beau milieu d’une paysage de la Toscane, juste à coté d’un corps de ferme encore en activité.
Entourée par quelques arbres, c’est le moment de se faire plaisir sur les photos.

On grimpe dans le van en direction de Pienza, là aussi comme d’habitude, pas facile de se garer surtout avec un van, les parkings sont complets, nous tournons et finissons par trouver une petite place.
On part pour une visite des ruelles de Pienza, très agréable et entièrement piétonne en passant par l’habituel Duomo de la ville.

La nuit va tomber et nous allons nous placer dans un endroit en pleine nature trouvé sur Park4Night pour passer une nuit au calme avec une superbe vue sur la Toscane.

Jour 9

Nous allons visiter la ville de San Gimignano.
La pluie est du rendez-vous, malheureusement.
En arrivant dans la ville, même cinéma que d’habitude, tous les parking sont pleins et on tourne pour trouver une place, sans succès …

Finalement, on se gare dans la ville d’à coté (Saint Lucia) sur le parking du stade municipal, nous évitons le parking payant (1€ de l’heure) et nous prenons le bus pour rejoindre le centre historique en 7 minutes. Nous n’avons pas payé le bus (le chauffeur a dit « gratis ») mais sinon c’est 1€20 l’aller.

En arrivant au centre, nous passons sous l’ancienne porte très belle de la ville, de petites ruelles en pentes nous attendent et nous rejoignons le Duomo.
Nous dégustons une glace dans la boutique qui a les meilleures glaces du monde (enfin une des boutiques car dans cette ville, elles sont plusieurs boutiques à avoir les meilleures glaces du monde).

Une très grosse averse nous oblige à retourner au van rapidement.
Nous nous dirigeons vers Florence pour dormir au camping « Firenze in town« .

Jour 10 à 12

Nous visitons la somptueuse ville de Florence, vous pouvez consulter l’article dédié à cette visite.

Venise

Jour 13 à 16

Nous visitons la ville du romantisme : Venise.
N’hésitez pas à consulter la page dédiée à cette découverte.

Conclusion

Ces deux semaines en Italie à parcourir les montagnes, les villes et les campagnes ont été vraiment très enrichissantes.
Les paysages italiens sont vraiment splendides et très différents d’une région à l’autre.
Par contre le mois d’avril n’est pas le plus intéressant pour visiter les Dolomites, et la neige nous a souvent empêché de réaliser nos plans, si c’était à refaire, il faudrait choisir le mois de juin ou l’été.
Nous n’avons eu aucun soucis pour faire du camping sauvage avec notre van, par contre la visite des multiples villages de Toscane a vraiment été pénible, un véhicule plus petit aurait été préférable.

Pratique

Pour réaliser ce Road Trip en Italie, nous avions choisi le guide du routard pour la Toscane et Venise.
Concernant les Dolomites, nous avons consulté les forums et les blogs afin de sélectionner les meilleures visites.

Le stationnement et la circulation dans les petits villages sont un vrai problème, attention car les villes sont sous vidéo-surveillance et il y a des rues interdites à la circulation mais sans barrière, par contre votre voiture est photographiée et vous allez recevoir l’amende chez vous.

Les températures sont agréables en Toscane en Avril, mais attention dans les Dolomites les températures restent très fraiches et nous avons eu très froid la nuit dans notre van sans chauffage additionnel.
Nous avons eu aussi quelques grosses averses, heureusement que nous avions le bon équipement (chaussure de marche imperméable, doudoune légère, veste de pluie etc etc) pour ne pas gâcher nos visites.

Budget

Voici le détail de notre budget pour ce Road Trip de 2 semaines.
Budget total pour 2 personnes et un enfant de 3 ans : ~2 700€

  

70 / 72

Laisser un commentaire

Required fields are marked

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WordPress Theme built by Shufflehound. Mentions Légales | Contactez-nous
© 2009-2019 sionvoyageait.com