Voyages

Tokyo

Tokyo, la démesurée, la surprenante et la colorée, est une ville faite de paradoxes car elle est, en même temps sage, disciplinée et traditionnelle.

Ce fut l’un des coups de cœur de ce Road Trip au Japon dépaysant que nous avons pu découvrir sur 4 jours.
Tokyo a été pour nous une très belle rencontre.

Transports

Après avoir récupéré nos bagages à l’aéroport de Haneda, on suit les panneaux « Tokyo Monorail » pour rejoindre le centre ville.

Il est plus de 23h, il ne faut pas traîner car le dernier train part à 00h10 et comme on va s’en rendre compte tout au long de ce voyage, les japonais sont un peuple ponctuel, le train arrive donc pile à l’heure.

Il nous faut 15 min pour arriver à la gare de Hamamatsuchô pour 490¥ par personne.
Pour cette première nuit, sachant le métro fermé à cette heure, nous avons choisi un hôtel proche de la gare.

A Voir

Il y a tant de choses à voir et à faire à Tokyo que nous savons déjà que nous n’aurons pas assez de nos quelques jours passés dans la capitale nippone.

Ueno

Le temps est radieux, pour ce premier jour de visite, ce qui nous donne envie de commencer par Ueno et profiter de son magnifique parc, l’un des plus beaux de la ville.

Avant de se promener dans le parc, nous débutons par la visite du musée national de Tokyo.
Le plus ancien musée du Japon est très complet et permet de faire connaissance avec le Japon et plus précisément sa culture et son histoire.
Comptez au moins 2h pour faire le tour et ne manquez pas la jolie balade dans le jardin du musée qui se trouve derrière l’édifice (620¥ par personne).

Musée National de Tokyo au JaponSabre du musée national de Tokyo au Japon

Parc de Ueno

Il ne nous faut pas plus de quelques minutes pour comprendre que l’un des passe-temps favoris des japonais est le pique-nique et on saisit donc au passage l’intérêt des bentōs, ces plateaux repas complets qui font office de « casse-croûte » !

S’il fait beau et que vous arrivez à trouvez une petite place (mission très difficile), suivez le mouvement et optez pour le pique-nique sous les magnifiques cerisiers en fleurs du parc.

Parc de Ueno à Tokyo au Japon

A partir du musée, nous traversons le parc en direction du sud, pour aller voir la fameuse statue représentant le dernier samouraï du Japon qui se trouve à l’entrée opposée en haut des marches.
Fraîchement débarqués de Paris, pas encore familiarisés à la culture et l’histoire nippone, je reconnais qu’on ne s’attendait pas à cette représentation du samouraï.
Ah ! Hollywood, quand tu nous tiens !

Le dernier samurai du parc de Ueno à Tokyo au Japon

Yanaka

Nous remontons vers le nord, afin d’arriver dans le quartier de Yanaka, ou nous suivons la balade à pieds du Lonely Planet de 2km qui permet de sortir un peu des sentiers battus et de découvrir ce quartier de Yanaka.

Chuo-ku

Marché aux poissons de Tsukiji

Le lendemain, réveil aux aurores et direction le marché aux poissons de Tsukiji et comme un peu partout au Japon, il y a foule !

Les japonais ne viennent pas seulement acheter leurs poissons frais du jour, ils viennent aussi petit-déjeuner !

Le marché aux poissons de Tokyo au Japon

Il est 6h30, et j’avoue que pour ma part, j’ai un peu de mal avec le petit déjeuner de poissons !

Il y a 2 intérêts dans le fait d’arriver à l’aube au marché aux poissons :

  • Prendre son petit déjeuner (après avoir attendu un long moment car il y a la queue !)
  • Arriver à 4h du matin pour tenter de faire partie des 120 premiers visiteurs qui pourront assister aux enchères au thon.

Si vous n’êtes ni dans le cas n°1, ni dans le 2e, alors allez y tranquillement à 9h car avant cette heure beaucoup de zones du marché sont réservées aux professionnels.

Ne passez pas à côté des abords du marché tout aussi bouillonnants !

Marché aux poissons de Tsukiji

Ginza

Depuis le marché aux poissons, nous remontons à pieds vers le quartier clinquant de Ginza.
Nous découvrons ainsi les splendides architectures des immeubles Dior et Hermès notamment.
Ce dernier, fait de blocs de verre résisterait aux séismes, grâce à sa structure souple qui se déplacerait légèrement en cas de tremblement de terre.

La tour Hermés de Tokyo au Japon

Le Sony Building vaut aussi une petit visite pour y découvrir toutes les nouveautés du célèbre constructeur japonais.

Un peu plus loin, nous atteignons le parc de Hama-rikyù Onshi Teien (300¥), petit coin d’oxygène au milieu de cet environnement de métal et de verre et rafraîchissant grâce à son étang d’eau de mer.

le parc de Hama-rikyù Onshi Teien

Shibuya – Harajuku

Lorsqu’on débarque dans l’excentrique  quartier d’Harajuku, on ouvre grand ses yeux ! On découvre alors une nouvelle facette du Japon, celle d’un pays un peu enfantin, coloré, pétillant.
Vous croiserez certainement des lolitas, ces jeunes filles qui s’habillent comme leur héros de mangas ou de dessin animés préféré.

Pour prolonger un peu la magie de cet univers, faites une halte dans le gigantesque magasin de jouets Kiddyland (sur 5 étages, je crois).

Kiddyland à Tokyo au Japon

A quelques minutes, on retrouve ce contraste saisissant du Japon, avec le sanctuaire Shinto de Meji Jingu.
De loin, vous apercevrez son grand Tori (porte) de bois qui mène au sanctuaire.

le sanctuaire Shinto de Meji Jingu

Nous ne sommes pas au bout de nos surprises, car bientôt nous arrivons devant l’incroyable carrefour de Shibuya, le plus grand carrefour du monde.

Le carrefour de Shibuya à Tokyo au Japon

On l’a vu à maintes reprises à la TV et pourtant, en vrai, c’est démentiel.

Le carrefour de Shibuya à Tokyo au Japon

On se sent ridiculement petit au milieu de cette foule compacte et dense.
On prend le temps de s’arrêter boire un café au Starbucks du coin, qui possède la meilleure vue sur ce carrefour et qui au passage est le Staburcks au plus important chiffre d’affaire du monde !

La chance nous sourit, à peine arrivés, deux places se libèrent juste devant la fenêtre, nous sommes aux premières loges pour admirer ce spectacle fou.

Ce quartier effervescent est un formidable lieu de shopping avec Tokyo Hands, l’équivalent de nos Galeries Lafayette et des centaines de boutiques, vendant absolument tout, du plus commun au plus excentrique !

 Tokyo Hands à Tokyo au Japon

Sumida

Tokyo Sky Tree

Un peu excentré, nous commençons cette dernière journée, par la Tokyo Sky Tree!
Il faudra quand même débourser 2000¥ pour monter au 1er niveau de la tour, au Tembo Deck.

Si vous souhaitez monter au 2e niveau, il n’est pas possible d’acheter le billet à l’entrée, en bas.
Il faudra refaire la queue au 1er niveau pour acheter de 2e ticket.

Tokyo Sky Tree au Japon

Nous nous sommes arrêtés au 1er niveau qui offre déjà un panorama grandiose sur la ville.
Prenez votre temps, ça vaut le coup d’œil.

Tokyo Sky Tree du Japon

Nous essayons d’arriver de bonne heure, parce qu’il y a la queue et évitez le weekend end ! Sur ce coup là, nous n’avons pas été très malins car nous y sommes allés un dimanche matin, mais on cherchait à avoir le temps le plus dégagé possible, pour avoir une belle vue.
Nous avons fait 1h de queue en arrivant à 8h30.

Chiyoda

Kokyo, le Palais Impérial

Le Kokyo, traduction, la résidence de l’empereur ne se visite pas vraiment.
Il n’est accessible au public que deux fois par an, mais plutôt une partie des jardins du palais.

L’entrée est donc gratuite, la promenade y est agréable surtout lorsqu’on passe les remparts et qu’on se retrouve au milieu des cerisiers en fleurs.

Kokyo le Palais Impérial de Tokyo

Akihabara

Surnommé « Electric town », le quartier d’Akihabara accueille le plus grand magasin d’électronique au monde Yodobashi.

Yodobashi à Tokyo au Japon

Le quartier d’Akihabara à Tokyo au Japon

Quoique vous cherchiez, vous le trouverez ici !

Mais ce quartier n’est pas seulement le terrain de jeu des geeks mais également celui des passionnés de mangas.

Akihabara le quartier des mangas à Tokyo

Si vous faites partie des aficionados, vous ne manquerez pas le plus grand magasin de mangas au monde (et oui encore, au Japon, il va falloir s’habituer au « plus grand du monde ») : Mandarake, sur 8 étages de mémoire.

Mandarake à Tokyo au Japoin

Asakusa

Senso-Ji

L’imposant temple Senso Ji est le point central du quartier d’Asakusa.

Le temple Senso Ji à Tokyo

On apprécie tant la beauté du lieu et sa conservation que la vie environnante du temple, qui bouillonne dans les allées voisines.

 temple Senso Ji à Asakusa dans Tokyo

Senso Ji le temple de Tokyo au Japon

Le  temple Senso Ji au Japon

On profitera d’ailleurs pour acheter nos souvenirs dans ces rues effervescentes et bondées de monde (et oui, il faut s’habituer au monde à Tokyo!)

Souvenirs de Tokyo au temple Senso-Ji

Les meilleurs lieux pour voir les cerisiers en fleurs

Voici notre Top 3 des plus beaux endroits pour contempler les cerisiers en fleurs, appelé au Japon Hanami

3. Le jardin du Musée National de Tokyo est caché derrière le musée, Il est certes petit, mais les cerisiers y sont en nombre.
Ce petit écrin de verdure est très beau.

Le jardin du Musée National de Tokyo

2. Le parc de Ueno est un très bel endroit pour voir ces magnifiques arbres en fleurs.
Prenez l’allée centrale qui part du musée jusqu’à la statue du samourai.
L’allée, bordée de splendides cerisiers est un régal pour les yeux.

Le parc de Ueno en fleurs

1. Le meilleur endroit, selon nous, n’est pas celui qu’on imagine en premier lieu, et pourtant il s’agit du cimetière d’Aoyama.
Un endroit calme, spirituel et d’une incroyable beauté.
Il est difficile de mettre des mots sur la contemplation de ces arbres majestueux.
A voir absolument si vous êtes de passage pendant la période de floraison.

Le cimetière d'Aoyama à Tokyo

Restaurants

Kamaage spaghetti Spajiro

Dans le quartier de Ginza, ce restaurant au concept original est très sympa.
On choisi sa portion de pâtes, et son style de cuisine (japonais ou occidental).
Les plats sont très bons et bien dimensionnés.
Comptez environ 1000¥ par personne.
Adresse3-4-1 Ginza, Chuo, Préfecture de Tokyo

Gyoza-ro 原宿餃子楼

Dans le quartier d’Harajuku, ce restaurant de Gyoza (raviolis japonais) est une excellent adresse.
Encore faut-il la trouver car tout est écrit en japonais !
Avec le nom écrit en japonais, cherchez la similitude des signes et le tour est joué ! Un petit indice, c’est écrit en rouge sur fond jaune et il y a la queue !
Les gyozas sont cuisinés de deux façons, frits ou bouillis.
Faites votre choix, et dégustez 6 succulents gyozas pour 290¥.
Si c’est un peu léger, prenez en 2 assiettes (12) ou optez pour un plat d’accompagnement.
Adresse6-2-4 Jingumae, Shibuya, Préfecture de Tokyo (Shibuya / Harajuku / Ebisu)

Kibanbo

L’un des meilleurs restaurant de notre voyage se trouve dans le quartier d’Akihabara, un peu à l’écart de l’agitation.
Ce restaurant de Ramens (« Karashibi ») est divin ! Pourtant le lieu ne paye de mine et il est tout petit (10 personnes).

Mais préparez vous à vivre une expérience culinaire exceptionnelle !

Qui dit succès, dit queue ! Évidemment ! et surtout que des locaux ! En faisant la queue, on commande son plat via un distributeur qui nous imprime un ticket.
Je vous rassure, le cuisinier a quand même une carte en anglais où les numéros des plats sont inscrits, du coup pas de problème pour commander via le distributeur tout en japonais.
Au passage, merci les arables pour les chiffres communs au monde entier !

Attention aux épices ! Juste avant de préparer sous nos yeux notre plat, le cuisinier demande quel niveau d’épices on souhaite (il y en a deux sortes) ! Si vous prenez le temps d’observer les japonais en train de manger tout en s’épongeant le front vous comprendrez qu’il faut y aller mollo.
Personnellement, je l’ai joué ultra soft, en choisissant « no » et « no ».

Comptez 800¥ le plat de Ramens classique.

L'entrée de Kibanbo, un restaurant au Japon

Les ramens de Kibanbo, un restaurant à Tokyo

Adresse: 2-10-8 kaji-cho, chiyoda-ku, Tokyo

Magurobito

Dans le quartier de Asakusa, ce restaurant de sushis est très bon.
Le poisson frais est fondant, et les propositions sont variées.
Le concept du tapis roulant est assez pratique.
On paye en fonction de la couleur des assiettes.
Un peu cher, comptez un minimum de 2000¥ par personne.
Adresse: Japon, 180-0004 Tokyo, Musashino KICHIJOJI Rengakan-mall, 吉祥寺本町1丁目8−5

Magurobito un restaurant de sushi à Tokyo au Japon

Hébergements

Mystays inn Hamamatsucho

Pour rejoindre l’hôtel Mystays depuis la gare de Hamamatsucho, il faut allez vers la station de métro Daimon et suivre la sortie A2.

L’hôtel est classe et propre et tout équipé.
Pour cette première nuit, c’est vraiment idéal.
Adresse: 1-18-14, Hamamatsucho, Minato-ku, Tokyo 105-0013, Japan

Shibuya Tobu Hotel

En plein cœur de l’effervescence du quartier de Shibuya, le Shibuya Tobu Hotel, est très agréable.
Les chambres sont petites (mais comme partout au Japon) mais très propres et bien équipées.
On retiendra sa superbe localisation, absolument idéale.
Adresse: 3-1 Udagawacho, Shibuya, Tokyo 150-0042, Japon

Géolocalisation

Laisser un commentaire